Jeux de société à deux

Les meilleurs jeux de société – jeux à 2 (classement 2018)

Reading Time: 5 minutes

Bientôt la fin de l’année et le début des classements !! Avec M. Platypus, nous adorons jouer aux jeux de société ! Et donc quelle meilleure idée de faire un classement des meilleurs jeux de société (en tout cas, ceux auxquels j’ai préféré jouer) pour l’année 2018 avant Noël ?

Petite remarque : il ne s’agit pas uniquement des jeux qui sont sortis cette année mais bien ceux auxquels j’ai joué cette année. Je vous livre mon top 3, dans l’ordre décroissant pour faire monter le suspens. C’est parti pour le podium pour mes jeux à deux préférés smile

N’hésitez pas à regarder le classement pour les jeux légers et les jeux moyens (au moins 45 min)

Préambule : attention, il s’agit des jeux auxquels nous avons joué à deux, même s’il est tout à fait possible de jouer à plus. Ce sont des jeux auxquels j’ai vraiment aimé jouer en duo avec M. Platypus, que ce soit en termes d’interaction ou de longueur de jeu, et pour les deux premiers du classement, je ne conseillerais pas de jouer à plus que deux.

3ème – Charterstone

Charterstone
Charterstone ; 1-6 joueurs / 1 à 2h

Je ne suis pas fan des jeux de placements d’ouvriers en général,que je trouve un peu longs. Et pourtant, j’ai beaucoup aimé jouer à Charterstone, dont la moyenne de jeu à deux est 40-45 min. Charterstone est une campagne : on suit une histoire sur plusieurs parties et qui normalement ne se joue que le temps de la campagne. Mais le plateau est tel qu’on peut le réutiliser pour y jouer de façon ponctuelle.

Mandatés par le roi, nous avons pour objectif de développer un village. Au début nous avons quelques bâtiments et il faut récupérer des ressources et de l’argent pour construire et gagner des points. L’objectif : développer au mieux son district pour avoir la faveur du roi.

Les points forts 

  • L’effet de surprise : on construit des bâtiments, on débloque des boîtes et de nouveaux personnages ou bâtiments apparaissent. Le fait que les bâtiments et les pouvoirs ne soient pas tous disponibles de prime abord rend le jeu plus intéressant.
  • L’univers : j’ai beaucoup aimé le visuel, un peu enfantin et ludique.
  • La fluidité du jeu : les tours s’enchaînent sans longueur. De même, la façon dont le jeu a été conçu et malgré de nouvelles règles à chaque fois, on ne perd pas du temps avec la recherche de cartes ou les nouvelles règles à coller.

les points faibles

  • La difficulté à la fin d’appréhender l’ensemble du plateau : au début, il n’y a que 5 ou 6 bâtiments. Mais le plateau se remplit et il est dur d’appréhender l’ensemble du plateau. Pour être honnête, je n’ai presque pas utilisé les bâtiments des autres domaines que le mien et je n’ai pas vraiment évolué ma stratégie durant le jeu. .

2ème – Horreur à Arkham

Horreur à Arkham ; 1 à 4 joueurs – 30 min à 1h

Un jeu de cartes collaboratif, où les caractéristiques et l’inventaire de notre personnage s’améliorent avec le temps en ajoutant de nouvelles cartes à notre deck. A l’instar de Charterstone, Horreur à Arkham est une campagne. « L’Héritage de Dunwich », composée de 11 épisodes (A confirmer avec Paul) nous amène dans le village de Dunwich où il se passe des événements étranges. En tant qu’enquêteurs, et armés de notre courage, nous sommes appelés à la rescousse. Tout droit sortis de l’environnement de Lovecraft, les goules et les monstres sont là pour nous en empêcher. L’objectif est différent à chaque scénario, et dans tous les cas il est fortement conseillé de ne pas mourir et de garder un esprit sain smile

Les points forts :

  • Le principe d’amélioration du personnage : à la fin de chaque scénario, on ajoute des cartes à notre deck de personnage et on espère qu’elle nous aideront à affronter les futurs monstres. Parfois, on est vraiment content ! J’aime l’idée qu’en dotant notre personnage d’armes et de capacités, on améliore nos chances. Et on a le droit de choisir le personnage de départ… Mais ce n’est pas si facile que ça !
  • Le scénario : avoir une histoire et des objectifs différents permet de varier le jeu et les monstres rencontrés.
  • L’aspect collaboratif : on essaie de ne pas trop dire les cartes qu’on a, mais c’est toujours chouette les jeux collaboratifs.

Les points faibles 

  • Une mise en place un peu longue : pour sélectionner les paquets de cartes à mettre en jeu à chaque épisode, c’est toujours un peu fastidieux. Et le récit est parfois un peu long.
  • La difficulté : nous avions choisi le mode standard et dans la gradation de la difficulté il y a encore 3 niveaux au dessus de nous. Nous avons lamentablement échoué et j’avoue que c’est duuuuuur de gagner !

1er – Unlock

Horreur à Arkham
Unlock ; 1 à 6 joueurs – 1 à 2h

Il y a déjà 5 boîtes d’Unlock sur le marché et celle à laquelle j’ai joué en 2018 est la 3ème en date. Le principe d’Unlock, comme dans un escape game, est de résoudre des énigmes dans un temps imparti. On débloque des lieux, objets etc. grâce à une application, qui nous permet également, si on est bloqué, de demander des indices. Trois scenarii par boîte, et chacun ne peut se jouer qu’une seule fois (sinon, vous savez déjà toutes les réponses). Par rapport au coût vs la rejouabilité, on vous conseille de l’acheter d’occasion ou de le louer dans une boutique de jeux (c’est ce qu’on fait avec M. Platypus !), car il n’y a pas de carte déchirées ni d’altération du matériel.

C’est en tout cas mon jeu préféré. La troisième boîte est d’ailleurs peut-être celle que je préfère des trois premières (je n’ai pas encore joué aux dernières) car les 3 histoires sont bien écrites, avec des univers bien distincts.

Les points forts :

  • L’aspect ludique : j’adore résoudre des énigmes et j’adore les escape games. Donc ce jeu était fait pour moi (et pour tous ceux qui aiment ça !). Certaines énigmes (surtout dans la première boîte) sont vraiment compliquées, mais dans la troisième, franchement, elles ne sont ni trop dures ni trop faciles. Ou c’est juste qu’on s’améliore avec le temps !
  • L’application : le fait d’avoir une application permet de fluidifier le jeu. Dans le même esprit qu’Unlock, il y a « Exit » et en comparaison, c’est vrai que le fait d’avoir une application pour taper les codes ou demander des indices est un vrai plus. De plus, la musique crée une ambiance.

Les points faibles :

  • Le coût vs la re-jouabilité : comme mentionné dans l’introduction, les boîtes sont chères pour environ 3 heures de jeu (voir moins quand on arrive à terminer le jeu avant). C’est le point faible du jeu !

Et vous, quels sont vos jeux préférés ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires !

Il y a également le classement pour les jeux légers et celui des jeux moyens (au moins 45 min)

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *