Mes petites découvertes - bilan du mois

Janvier 2020 – Mes petites découvertes et bilan du mois

Reading Time: 5 minutes

Retour sur ce mois de janvier, où il a fait beau à Bristol. Forte de mes résolutions 2020, j’étais très motivée pour créer des choses, penser à moi et découvrir de nouvelles choses.

Je vous fais le récap’!

J’essaie de tenir mes résolutions : je me suis remise au bullet journal

Je ne sais pas si vous connaissez le concept du bullet journal ? Il a été développé par Ryder Caroll, un designer à New York et est devenu très tendance il y a quelques années. Pour l’instant, j’ai l’impression que l’effet de mode ne s’est pas estompé au vue des carnets déjà pré-conçus qu’on voit dans les librairies. 

Pourtant, le principe est justement de prendre un carnet vierge et de le customiser selon nos besoins. Une sorte de journal / agenda amélioré en somme. Vous pouvez en apprendre un peu plus sur le site original ici.

Je vous avoue que le concept ne me paraît pas révolutionnaire, mais il a un point bénéfique : il oblige à se reposer les questions régulièrement de quels sont nos objectifs et ce qu’on veut accomplir. Et comme je n’ai pas encore abandonné mes résolutions 2020 (dans l’article ici), ça m’aide à les relire et garder le cap !

Ma sessions créative : mon album (papier) du Japon

J’évoquais mes résolutions 2020 et l’une d’elle est de notamment faire quelques sessions créatives. J’ai (enfin) réalisé l’album du Japon, le voyage que je vous raconte jour par jour depuis des mois ! pardon

C’est vrai que ça prend du temps de sélectionner les photos, de retrouver les tickets de certains parcs. Cette fois-ci, j’ai décidé de le faire sur un support non conventionnel, un album de Goshuin, un carnet qu’on achète normalement pour collection les tampons des temples visités.

Voici un petit aperçu : 

Ma session ludique : la découverte du jeu “It’s a wonderful world”

Nommé au As d’or 2020, “It’s a wonderful world” est un jeu de draft (on a un paquet de cartes en main, on en choisit une et on passe le reste à la personne d’après) où l’objectif est de préparer au mieux son empire pour une possible guerre.

Chaque carte récupérée peut être utilisée comme une ressource ou comme un futur bâtiment qu’on veut construire. Et chaque bâtiment construit nous permet d’avoir soit des ressources en plus, soit des points.

Ca ressemble un peu à “7 wonders” car l’objectif est de récupérer des cartes selon les ressources qu’on a, de faire des combos avec les bâtiments et d’essayer de ne pas laisser des cartes trop sympas à l’adversaire.

J’ai trouvé le jeu assez chouette avec 2 petits bémols. Pour l’instant je n’ai joué qu’avec une mise en place où les ressources et les bonus de départ étaient différents, et ces bémols sont liés à cette mise en place  :

  • Un jeu un peu déséquilibré : Selon les ressources et les bonus de départ qu’on a, les facilités pour gagner sont vraiment différentes (haha, c’est pour ça que j’ai perdu la deuxième fois hein blum !). 
  • La spécialisation : d’autre part, l’impression que j’ai eu était que la spécialisation à outrance est ce qui marche le mieux. Cette spécialisation est accrue quand on a des bonus différents. Je trouve que dans 7 wonders, le jeu est plus équilibré en termes de façons de gagner. 

Dans les points forts, je mettrai :

  • La facilité de jouer
  • la rapidité du jeu (40-45 min environ) pour un jeu un peu stratégique
  • La mécanique : j’aime bien les jeux de drafts même si je ne gagne jamais à ce type de jeu. 

En plus, c’est drôle, c’est un jeu créé par le frère d’un collègue. It’s really a small and wonderful world!  

En conclusion, un jeu à ré-essayer pour avoir un meilleur aperçu de la rejouabilité et pour essayer une mise en place différente.

Ma session “en amoureux” : la découverte de Málaga

On a fait un weekend à Málaga avec M. Platypus, et malheureusement le temps n’a pas été très clément. Pour tout vous dire, notre avion à l’aller a été détourné pour cause de tempête à Grenade et nous avons attendu quelques moments pour atterrir à Málaga. Et le soleil d’Andalousie est devenu éblouissant au moment de notre départ. C’était bien notre chance ! laugh

Néanmoins, on a quand même pu visiter un peu la ville, qui s’avère très sympa le temps d’un weekend.

Au pied de l’Alcazaba

J’espère vous raconter un peu plus en détails notre weekend mais au cas où, voici mes recommandations ou endroits préférés:

  • Restaurants : 
    • Lola Tapas : mon restaurant préféré de tapas. Il est rapidement bondé (et c’est comme ça d’ailleurs que l’endroit nous a tapé dans l’oeil), mais les tapas sont frais, varié et le rapport qualité/prix est au rendez-vous
    • Andino gastrobar : un restaurant choisi par hasard car il pleuvait. Je suis moins difficile quand il faut éviter la pluie ! Les plats sont sud américains et sont super bons !

  • Visites – normalement, on fait tout mais voici mon top 3 si vous n’avez pas beaucoup de temps :
    • J’ai beaucoup aimé Alcazaba, une forteresse construite par la dynastie Hammudite. Nous avons aussi visité le château de Gibralfaro, qui est sur les hauteurs de la ville mais c’est vraiment Alcazaba qui m’a laissé un souvenir plus tenace
    • Le port et la plage – à faire quand il fait beau ! 
    • Le musée Picasso : des amis nous l’avaient chaudement recommandé. Il est moins grand que ce à quoi je m’attendais mais c’est une bonne visite culturelle néanmoins. A faire quand il pleut.

Et vous, comment s’est passé le début d’année 2020 !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *