Mes petites découvertes - bilan du mois

Avril 2020 – Mes petites découvertes et bilan du mois

Reading Time: 7 minutes

Cet article pourrait aussi être intitulé “comment, comme tout le monde, je me suis accommodée avec le confinement”. 

Car soyons honnêtes : même si les premières semaines, j’étais plutôt curieuse, et j’abordais la période comme une opportunité pour avoir plus de temps pour moi, faire des choses maison etc., beaucoup de facteurs ont pu aussi affecter mon moral. Notamment le fait de ne pas sortir malgré le soleil, le fait de me sentir moins en forme, de continuer à entendre le nombre de victimes augmenter sans savoir quand ça allait se terminer en Angleterre.

Bref, pour ce bilan du mois, je vous raconte toutes les petites choses que j’ai faites pour mieux vivre ce confinement (et évidemment les découvertes culturelles !)

1. Faire des pauses sur les nouvelles

Au début, j’avais envie d’être au courant et savoir ce qu’il se passait dans le monde : quand l’Angleterre serait enfin confinée officiellement ? Est-ce qu’il y avait beaucoup de cas dans notre ville ? Comment la maladie évoluait dans les autres pays ?

Sauf que comme je le disais en introduction, les mauvaises nouvelles ont continué à s’enchaîner (malgré le confinement officiel).

Je reconnais que pendant quelques jours, je sentais bien que mon moral commençait à être en berne. Et allié avec l’effet du confinement qui commençait à faire ses effets sur moi, je me suis dit qu’il fallait que j’arrête au moins de lire l’évolution du nombre de cas ou de décès, et que parfois l’ignorance doit être voulue. 

Mes décisions :

Donc j’ai décidé de :

  • Me donner des plages pour lires les nouvelles (seulement 2 fois par jour) 
  • Ne pas regarder les nouvelles juste avant de dormir et juste en me levant le matin

2. Me concentrer sur des choses qui sont légères

Autre erreur de débutante : je n’ai pas fait attention à ce dont j’avais vraiment besoin pendant cette période. Comprendre : j’avais besoin de légèreté

M. Platypus m’avait conseillé le livre Ender’s game d’Orson Scott Card. Le livre est très bien : c’est à la fois un livre de science fiction et d’aventure, sur la guerre entre les humains et une race. Il se lit bien et on a envie de savoir la suite. Mais c’est aussi un livre sur la solitude, le fait de ne pouvoir compter que sur soi-même (notamment de ne pas pouvoir se faire d’amis pour pouvoir développer le meilleur de son potentiel), sur la guerre et sur la destruction de l’autre, enfin sur la violence… Bref, lorsque j’ai refermé le livre, j’étais à la fois contente d’avoir découvert un nouveau roman mais avec un arrière goût de déprime haha ! 

A contrario, je me suis mise à écouter des livres audio pour essayer d’arrêter les podcasts / émissions radio qui se concentrent désormais beaucoup sur le virus. J’ai porté mon attention sur “Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon” de Jean-Paul Dubois car j’étais curieuse de connaître le prix Goncourt 2019. Si le livre est bien écrit et bien lu, étant donné qu’il s’agit du récit et de la vie d’un homme en prison, ce n’était pas forcément le meilleur choix non plus. Il est vraiment très bien écrit, plein de nostalgie et d’humanisme, mais c’est vrai que ce n’était pas le meilleur choix.

Mes décisions

Je me suis concentrée sur des choses plus légères et voilà mes découvertes du mois. J’ai eu le temps de lire et de regarder la télé mais je ne vous propose ici la sélection spéciale “légèreté”.

Télé :

  • Le retour de la série Brooklyn 9/9 sur Netflix depuis le samedi 28 mars au UK

Brooklyn 9/9 est une série qui met en scène une équipe de détectives à Brooklyn qui tourne autour plus ou moins du personnage principal, Jake Peralta (Andy Samberg, connu notamment pour sa participation au Saturday Night Live). J’aime l’énergie de la série, les personnages tous attachants, le dynamisme. Et puis c’est drôle. Une série à découvrir !

  • Le film Clueless avec Alicia Silverstone, Brittany Murphy, Paul Rudd

Oui je sais, il s’agit du film de 1995, qui date un peu. Mais il y a quelque chose de grisant de revoir des vieux films des années 90 : c’est léger, c’est toujours familial et bon esprit, c’est drôle de voir la mode et de ré-écouter la musique d’alors… Bref, c’est le côté rétro-nostalgique qui rend de bonne humeur. Et le film est sympathique !

Le personnage principal, Cher, est une lycéenne riche, populaire et qui a le don de toujours se sortir d’affaire grâce à son bagout. Un jour, après avoir réussi à rendre des professeurs amoureux l’un de l’autre, elle décide de faire des bonnes actions et notamment de prendre sous son aile Tai, une nouvelle du lycée. Ca ressemble à Mean girls mais c’est juste très bon enfant avec plein de bons sentiments

Jeux :

Je recommande pour plus de légèreté à jouer à des jeux collaboratifs pour ne pas créer trop de tensions dans la maison. J’ai d’ailleurs fait une sélection dans l’article ici. Et ce mois-ci, avec M. Platypus on a surtout joué à Detectives.

Lectures :

  • Un thriller : Michel Bussi, Au soleil redouté

Ca peut paraître bizarre, mais les thrillers ou livres policiers me détendent ! Je suis toujours contente d’essayer de découvrir le ou les coupable(s). Et Au soleil redouté, le nouveau livre de Michel Bussi, est un bon livre du genre. 

Michel Bussi est surtout connu pour son livre Les nymphéas noirs, et on peut dire qu’il est plutôt prolifique en termes de publications de livres. Certains sont plus ou moins convaincants, même si pour l’instant, j’ai toujours trouvé que j’avais passé un bon moment en les lisant.

L’avantage de son dernier livre, c’est qu’il se passe dans les Marquises. Donc exotisme garanti ! Qu’il y a tous les ingrédients pour un bon livre policier : des personnes réunies sur une île et qui ne se connaissent pas, pas de possibilité de s’échapper, des morts qui s’égrènent… Le livre se lit bien, il est distrayant. Je conseille !

3. Continuer à “Faire” : faire des activités manuelles, faire la cuisine…

2020 sera définitivement l’activité du DIY. Et on peut dire qu’on a le temps. J’ai déjà parlé des avantages des activités manuelles (voir l’article ici) et c’est sûr qu’en période de confinement, c’est une bonne idée de faire baisser la tension grâce aux mains.

Le “Faire” désigne à mes yeux toutes ces activités que je faisais peut-être déjà un peu mais que j’ai fait vraiment plus régulièrement avec le confinement, et qui me permettent vraiment de rester saine d’esprit. 

Mes décisions

Personnellement, mon top 3 d’activités que je recommanderais est le suivant :

  • Faire du yoga : ça peut ne pas être long (15-20 min), mais ça fait vraiment du bien
  • Faire des activités manuelles : crochet, couture, dessin, cartes…
  • Faire la cuisine : “la valeur refuge”comme on le voit dans plusieurs articles car il permet de réaliser quelque chose et en même temps de se faire plaisir

Pour ce mois d’avril, voici ce qui a été fait en termes d’activités manuelles et où retrouver les tutos sur internet :

Une tortue à coudre

Le lien pour le tuto (en anglais): https://www.purlsoho.com/create/2013/09/15/mollys-sketchbook-myrtle-the-purl-turtle/

Mon avis : 

  • j’ai réalisé les coutures à la main et non à la machine à coudre (car on n’en n’a pas) mais je n’ai pas eu l’impression que c’était très fastidieux. 
  • Je suis plutôt contente de ma tortue pour ainsi dire, même si la mienne a plein de défauts. Je n’ai notamment pas réussi à coudre de façon invisible la dernière partie, et ayant trop peur que ma couture ne tienne pas sur le long terme, j’ai privilégié le long terme à l’esthétique. 
  • Il faut quand même noter qu’il faut quand même beaucoup de matière pour remplir la tortue car elle est plus grande que ce à quoi je m’attendais ! En plus, comme j’aime faire en sorte que le rembourrage soit assez épais, j’espère que ma couture va tenir.
  • Sinon, dernier petit conseil : le patron est sur du A4 et parce que ça ne tenait pas sur une page, il y a une partie A et une partie B. Mais les deux parties sont censées être l’une à côté de l’autre. Pour éviter d’avoir cette couture en plein milieu (comme sur ma tortue), je vous conseille vivement, quand vous préparez le tissu, de simplement mettre l’un à côté de l’autre, les deux patrons qui doivent se coller.  

Un éléphant à coudre

Le lien pour le tuto : https://lesenchanteesleblog.com/2016/06/09/diy-doudou-elephant-avec-patron/

Mon avis :

  • Le début est vraiment facile (et il faut tellement moins de tissu que pour la tortue !!) mais il y a deux endroits qui m’ont donné du fil à retordre :
    • Au niveau de la trompe : je ne sais pas pourquoi mais en retournant le tissu à l’endroit, elle est complètement “twistée”
    • Au début de la trompe, là où les coutures se rejoignent : là je reconnais que j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois
  • Le tuto est bien expliqué, ce qui est agréable. En tant que grande débutante, j’aurais peut-être aimé un peu plus de détails sur comment faire le pompon à la fin et comment coudre les oreilles. Eh oui, j’ai besoin d’explications, je ne suis pas super douée !!
  • J’ai rajouté des yeux, je ne sais pas si je conseille de le faire vraiment… Je pense qu’effectivement, ça ne rend pas l’éléphant plus beau

Et vous, que conseillez-vous pendant cette période de confinement ? Quelles sont vos découvertes du mois ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *