Mes petites découvertes - bilan du mois

Août 2019 – Mes petites découvertes et bilan du mois

Reading Time: 4 minutes

Retour sur ce mois d’août où je vous raconte mes petites découvertes ! Août c’est le mois des vacances mais pas pour nous, car on a décidé de rester à Bristol haha. Heureusement que Bristol en été est agréable (quand il ne pleut pas !).

C’est parti pour le bilan du mois !

Un livre: Une chambre à soi, Virginia Woolf

“Aucune force au monde ne peut me retirer mes 500 livres. Je suis logée, nourrie et blanchie pour toujours. En conséquence, non seulement cessent l’effort et le labeur, mais aussi la haine et l’amertume. Je n’ai besoin de haïr aucun homme; il ne peut me blesser. Je n’ai besoin de flatter aucun homme ; il n’a rien à me donner. Aussi, imperceptiblement, je me suis retrouver à adopter une nouvelle attitude envers l’autre moitié de la race humaine”

Je m’intéresse à la pensée féministe et difficile de passer à côté de Virginia Woolf. Je reconnais que je connaissais peu le personnage ni ses livres, à part ce qui pouvait être dépeint dans The Hours. Et je crois bien que j’étais passée à côté de beaucoup de choses à ce moment-là.

Depuis, j’ai écouté une superbe émission de France culture (la Grande traversée) que je recommande à tous malgré sa longueur (5 émissions de 110 minutes environ). C’est là où je me suis rendu compte de la modernité de la voix de Virginia Woolf, 100 ans auparavant.

La plupart résument Une chambre à soi comme un traité sur la nécessité de gagner sa vie et d’avoir une chambre indépendante pour être écrivain.

Je pense que ce petit livre est plus profond : il retrace aussi la condition féminine dans la production littéraire : pourquoi les hommes sont-ils aussi omniprésents dans la littérature anglaise ?  Qu’est-ce qui a entravé les femmes? Effectivement, il y a l’argent et le temps, mais je dirais qu’elle montre aussi l’importance du regard typiquement masculin sur la société masculine et la frustration liée à la condition qui empêchent certaines auteures à déployer tout leur talent.

En tout cas, ça m’a aussi donné envie de lire d’autres livre de Virginia Woolf !

(sur la femme) Un être très étrange et composite émerge alors. En imagination, elle est la personne de la plus haute importance. En pratique, elle est complètement insignifiante. Elle imprègne la poésie de part en part ; elle est complètement absente de l’histoire

Une chambre à soi, Virginia Woolf

Un film : Les délices de Tokyo, Naomi Kawase

Voir un film japonais permet de se souvenir à quel point les vacances au Japon (que je vous raconterai un jour !) étaient dépaysantes.

Blague à part, les délices de Tokyo est un film poétique, qui sur fond de cuisine de dorayakis  – des pâtisseries traditionnelles à base de pâte à crêpe fourrées de haricots rouges confits -, mêle plusieurs thèmes : l’importance de prendre son temps, l’exclusion sociale, les a priori, et l’entraide.

Les personnages sont attachants et le duo formé par Sentaro le cuisinier et Tokue, une femme de 76 ans qui lui demande un boulot, est à la fois tendre et drôle.

Il y a une poésie dans ce film indéniable : regarder mijoter des haricots rouges est beau, se souvenir d’où ils viennent nous relie à la nature et nous permet de devenir plus humains aussi.

Donc oui, ce petit film sans prétention est une bonne surprise !

La bonne résolution du mois : me remettre au sport

J’avais juste envie de ne rien faire ce mois-ci et pourtant, je me suis remise au sport,. Je pense que cette nouvelle est suffisamment bonne pour qu’elle soit notée dans ce bilan du mois. Je suis une adepte du yoga mais après avoir essayé d’en faire à la maison toute seule, je me suis rendu compte que je préférais quand même avoir une prof en chair et en os devant moi. L’avantage c’est que j’ai essayé d’autres cours : body balance et pilates.

Du coup, je me dis : « Bravo Madame Monkey » yes

Bon, je passe sous silence le fait que d’autres bonnes résolutions n’ont pas du tout marché (ce sera peut être un vrai défi à s’approprier pour les mois de septembre ou ceux d’après) comme : lire 25 pages par jour ou écrire 30 min par jour…

Encore plein de jeux

On a continué cet été à jouer avec Mr Platypus : 12 jeux différents ce mois ci avec la découverte de 2 nouveaux jeux, tous les deux très bien : El Grande et T.I.M.E stories.  

On publiera peut être un article dessus mais si ce n’est pas le cas, les deux jeux sont très sympas.

Et vous, comment s’est passé le mois d’août ? De belles découvertes ? J’espère que vous êtes rechargés pour la rentrée smile

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *