Mes petites découvertes - bilan du mois

Octobre 2019 – Mes petites découvertes et bilan du mois

Reading Time: 4 minutes

Le mois d’octobre est parfois synonyme de dépression saisonnière. Il fait plus froid, il fait plus moche et je reconnais que j’ai surtout eu envie de rester faire du cocooning à la maison. En plus, en octobre, mon nez n’a pas arrêté de couler. Donc je peux vous dire que je n’avais pas du tout envie de faire quoi que ce soit. J’ai particulièrement fait attention pour me chouchouter : j’ai pris un bain, j’ai cuisiné mes repas préférés (comprendre : les pâtes bolognaises), je suis restée chez moi en pyjama. Voici le bilan du mois d’octobre !

Je recommande… C’est cool c’est quoi

Alors, je suis très enthousiaste par rapport à ce podcast car avec Transfert, C cool c quoi est THE émission qui m’a fait rentrer dans l’univers des podcasts. Depuis, j’en écoute généralement tous les jours et je suis littéralement fan de cette nouvelle façon de s’informer, de découvrir de nouvelles choses, d’explorer de nouveaux sujets.

Mais donc oui, il y a des émissions que je porte chaudement dans mon cœur, et C cool c quoi en fait partie.

C’est cool c’est quoi est une émission dont l’objectif est de faire découvrir une passion que partagent les invités. Il y a des mondes que j’ai littéralement découverts : le monde des Pin’s Diney (s’il fallait choisir un épisode, ce serait celui-là), l’ASMR. Et il y a ceux dont on a entendu parler mais dont on ne mesure pas du tout les conséquences sur les passionnés : les GN, les trophées des jeux vidéos etc.

Après presque 2 ans d’absence, ils reviennent et c’est une nouvelle qui m’a fait plaisir, même si cette fois-ci, il n’y a plus Joe.

Et le sujet, c’est le Geocaching, une autre façon de chercher des trésors dans la ville et de se balader. C’est toujours passionnant d’écouter des personnes passionnées. C’est toujours étonnant de découvrir de nouveaux univers. J’ai hâte que M. Platypus l’écoute pour qu’on en parle !

J’ai lu… I owe you one, de Sophie Kinsella

Quand on est malade, on a juste envie de se détendre. Et quoi de mieux qu’un livre qui se lit en 2h, qui fait sourire, en somme un « feel-good book » ? Je lis avec mon plaid sur moi et un thé pas très loin. Quand il pleut, c’est une de mes activités préférées héhé.

Sophie Kinsella est connue pour sa série L’accro du shopping, dont certains volumes ont été adaptés en films. Mais elle a écrit également plusieurs livres indépendants qui allient souvent une histoire d’amour et de l’humour.

Dans « I owe you one », on suit l’histoire de Fixie et de sa famille un peu « compliquée », de la gestion du magasin familial et de sa vie amoureuse pleine de hauts et de bas.

J’avoue qu’on sait dès le début comment ça va se terminer. Mais je pense aussi que c’est ce qu’on aime quand on lit ce genre de livres ou une comédie romantique.

On aime s’attacher aux personnages, on sait que le livre ne va pas nous prendre la tête et qu’on va passer quelques heures sympathiques et surtout, on sait que ça va se terminer bien.

Le roman n’est pas celui qui va vous changer la vie mais au final, c’était un super livre pour éviter de trop réfléchir et passer du temps.

J’ai cuisiné…plein de plats réconfortants

Plats réconfortants riment souvent pour moi avec fromage fondu. En plus des gratins de pâtes ou gratin dauphinois, octobre a été aussi le retour des soupes et de quelques gâteaux ! J’avais vraiment besoin de réconfort (et M. Platypus a également pas mal cuisiné). Miam !

Pour des idées, évidemment, il y a évidemment Marmiton :  https://www.marmiton.org/recettes/recherche.aspx?aqt=soupe 

On a joué à… “Brass: Birmingham”

En septembre, on avait joué à Sythe et ça nous avait pris du temps. Ce mois ci, on a découvert le jeu de stratégie « Brass: Birmingham ».

Ca nous a pris 5 heures (avec les explications et même si la plaquette du jeu dit plutôt 120 minutes), j’avais très faim à la partie du jeu, mais j’ai beaucoup aimé ! En pleine révolution industrielle en Angleterre, notre objectif est de développer notre propre réseaux dans la région de Bimingham en 2 temps : la période navale et la période du rail.

Ce qui est complexe c’est qu’effectivement, il y a plein de contraintes à respecter sur la façon dont on peut construire des bâtiments. Il faut faire attention au réseau ! Au début c’est un peu frustrant, surtout qu’on n’a pas d’argent – mais je me dis juste que c’est frustrant pour tout le monde. Et on peut avoir une stratégie de départ, il faut prendre en compte ce que font les autres et ce qu’ils développent. Enfin, selon notre tour dans le jeu, on peut faire plus ou moins de choses. C’est la prise de tête !! Mais c’est fun quand tout le monde se prend au jeu.

J’ai aimé aussi le fait que bien que les mécanismes de jeux soient les mêmes, selon le moment dans le jeu et en particulier selon l’époque, la façon de jouer peut être totalement différente. Bref, à essayer mais seulement pour les plus aguerris.

Et vous ? Comment s’est passé le mois d’octobre ? J’espère que votre santé a été meilleure que la mienne ! A bientôt

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *