Asie

10. Trois semaines au Japon – Kyoto : Nanzen Ji et marché de Nishiki

Reading Time: 5 minutes

Une nouvelle journée à Kyoto où nous allons explorer le complexe Nanzen Ji, marcher non loin sur la Keage Incline et ensuite goûter aux mets du marché couvert très prisé de Nishiki. C’est parti !

Nanzen-ji

Je ne sais pas combien de fois nous prendrons notre petit déjeuner au supermarché 7/11, mais cette journée ne dérogera pas à la règle. C’est quand même pratique ce supermarché. 

Nanzen Ji est un énorme temple et fait partie des 5 grands temples de Kyoto. Il est composé de plusieurs sous-temples ou jardins, que nous pouvons choisir de visiter ou pas. En règle générale, j’ai beaucoup apprécié l’espace et le calme. Il faut dire que nous sommes arrivés relativement tôt. Ce qui est très intéressant également, c’est que la forêt n’est pas loin. Donc on a l’impression d’être tout prêt de la nature.

Nous sommes accueillis par la très grande porte en bois Sanmon, haute de 22 mètres. C’est impressionnant. La porte a été construite pour les soldats morts lors du siège d’Osaka en 1615. Il est possible de monter au niveau de la grande porte en bois pour admirer la vue qui surplombe Kyoto, mais la visite n’est pas ouverte quand nous arrivons. 

Nous visitons ensuite Nanzen-in, l’endroit de l’ancienne villa où s’est retiré l’empereur Kameyama. Il n’y a personne : il faut même sonner la cloche car la personne est en train d’entretenir le jardin. Celui-ci est relativement petit mais très calme. L’étang et le pont sont vraiment sympathiques. 

Pas loin, se tient un aqueduc construit durant la période Meiji et qui fait partir d’un système de canaux censés transporter l’eau et les biens entre Kyoto et le lac Biwa.

Nous visitons le temple Tenjuan, dont certaines parties datent du 17ème siècle. Il est surtout connu pour son jardin sec et jardin humide, mais surtout pour ses couleurs en automne. Nous sommes restés plusieurs minutes dans le jardin sec au soleil. Jje ne sais pas pourquoi, mais je trouve les jardins très attirants !

Enfin, nous terminons par la visite du Hojo, l’ancienne résidence du grand prêtre et temple principal du complexe. C’est assez drôle car j’ai l’impression d’être relativement peu sensible au « beau ». Mais les estampes (que je n’ai pas pu photographier) sont suffisamment belles pour que j’y ai été admirative, et la visite du jardin sec a été agréable. Cette fois ci, il s’agissait d’une maman tigre qui traversait un fleuve avec ses petits.

Keage Incline

Keage Incline est une ancienne voie ferrée, connue pour son allée de cerisiers et très appréciée des Japonais et touristes pendant la saison de cerisiers en fleurs. Et en effet, il y a du monde ! Il y a également beaucoup de mariés qui se prennent en photo.

La marche est sympathique mais je regrette de ne pas y être allée à un autre moment de la journée, car je suis gênée par le monde.

Marché Nishiki 

Je viens de parler du monde à keage Incline, ce n’est rien en comparaison avec le marché couvert de Nishiki. Celui-ci est complètement bondé. Il y a des touristes de partout ! C’est quand même l’occasion d’essayer de nouvelles spécialités qui feront office de notre déjeuner très tardif.

Un conseil : j’ai souvent besoin de tout voir avant de prendre une décision. J’aime me faire un inventaire mental pour ensuite choisir entre tout ce qui est proposé. Là, cette stratégie ne marche clairement pas. Plusieurs fois je me suis dit « ah je note qu’il y a ça d’intéressant et nous reviendrons là ». En fait, une fois le marchand passé, on ne revient pas à cause du monde. Donc ne faites pas comme moi. Si quelque chose vous tente, ne réfléchissez pas et allez y !

En vrac, nous avons pu manger :

  • Les boules de riz à la sauce de soja sucrée
  • Du poulpe fourré à l’œuf (là, c’est M. Platypus)
  • Des huîtres frites (là, c’est moi)
  • Des brochettes (là c’est M. Platypus)
  • Un sandwich de Tayaki + poulet frit (encore M. Platypus)

Nous nous sommes aussi arrêtés au Snoopy café. Pour les fans de Snoopy, franchement, c’est le paradis. Chaque petite attention est à l’effigie des personnages de la BD. J’ai beaucoup aimé l’expérience. Je me rends compte que je suis sensible à la fois à la nourriture et à l’atmosphère d’un lieu, mais que le décor – même si c’est un peu artificiel – apporte quand même beaucoup. Il y a une attention apportée aux détails, même dans les toilettes, qui est sympathique. 

Nous n’essaierons pas vraiment d’autres café kawaï (un peu mignons) et je suis contente d’avoir eu cette expérience. 

Fin de la journée

Je dois avouer que le marché Nishiki m’a épuisée. Du repos est nécessaire pour la fin d’après midi.

Nous dînerons non loin de notre hôtel, au Karako, un restaurant de ramens conseillé par le Lonely Planet. Je reconnais que les adresses du Lonely Planet, à défaut d’être des endroits confidentiels où on a l’impression d’avoir découvert un have local, se révèlent irréprochables en termes de nourriture et du rapport qualité/prix. Les ramens sont très bons !

Psst… Retrouvez tous les articles liés au Japon sur cette page :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *