Billets d'humeur

5 choses positives que j’ai faites depuis le début de l’année

Reading Time: 6 minutes

Comme je l’évoquais dans mon précédent article ici, nous sommes rentrés en France. 

Le retour s’accompagne toujours de frustrations :

  • Le fait que certains papiers n’arrivent pas, que la situation avec l’administration française prenne autant de temps à se réguler etc. peut être source d’exaspération. Merci Sécurité sociale, Pôle emploi et tout le tralala. J’aimerais juste rayer des tâches écrites depuis 2 mois de ma to-do list, mais ça ne marche pas
  • J’ai toujours un peu de difficultés à trouver un équilibre dans ma vie de maman au foyer 
  • Bébé Chipmunk peut être assez collante ou de mauvaise humeur selon les périodes ou selon les journées, et depuis que je suis maman solo trois jours par semaine, c’est super fatigant !

Et parce que moi-même je suis parfois de mauvais poil, que j’ai l’impression que rien ne va, que je suis fatiguée, débordée et j’en passe, je me suis dit qu’il était important de lister 5 choses que j’ai faites, que j’ai prises pour acquises et qui pourtant m’ont apporté de la joie depuis le début de l’année. 

C’est donc ici un article pour me faire du bien à moi-même héhé mais qui fait également le bilan de ces deux premiers mois de l’année. Et aussi pour vous, c’est un article qui montre qu’il suffit de peu pour avoir la pêche

1. Je me suis remise au yoga

J’ai fait du yoga jusqu’à la veille de la naissance de bébé Chipmunk mais la reprise a pris du temps. Et là, je me mets doucement régulièrement au yoga et je me rends compte à quel point ça me fait du bien. Faire des étirements le matin, ça me permet de partir du bon pied !

Maintenant, je peux laisser bébé Chipmunk vaquer pendant que je mets le tapis au milieu du salon. J’avais fait une première tentative mais elle grignotait le tapis. Maintenant, ça va. Elle se met au milieu du tapis, mais c’est plutôt rigolo.

2. J’ai passé ma certification de Green Belt Six Sigma

Ce n’est pas forcément le diplôme qui me fait plaisir mais le fait de me dire que j’ai réussi à étudier et passer une certification en ayant un bébé qui ne dort pas bien le jour et la nuit et en étant seule à m’en occuper 3 jours par semaine. 

J’avoue que je me suis beaucoup forcée certains soirs car je rêvais simplement de me reposer, et de laisser mon doigt descendre les pages infinies de news sur Internet juste pour que mon cerveau se mette “en veille”. Je me suis motivée et je l’ai fait ! Je me rends compte que c’est important de s’auto-féliciter de temps en temps haha.

3. Je me suis abonnée à la bibliothèque et à la ludothèque de la ville

Les bibliothèques font toujours partie de mes endroits préférés. C’est étrange mais quand j’y rentre, la plupart du temps j’ai l’impression de rentrer à la maison. Celle de la ville est plutôt sympa, elle est accueillante et j’ai la sensation qu’il y a tellement à découvrir ! Et je peux enfin me remettre à lire des BDs (pour mettre mon cerveau en veille haha). M’inscrire à la bibliothèque, c’est une façon de prendre soin de moi, d’avoir le sentiment de faire une activité – donc d’être active !

Je suis aussi très contente de m’être inscrite à la ludothèque. C’est la première fois, et c’est plutôt pratique pour pouvoir se procurer des jeux pour bébé Chipmunk. Et pour nous aussi, mais Mr Platypus semble dire qu’il a déjà acheté plein de jeux à la maison qu’on n’a pas testés hm hm. Donc c’est surtout pour emprunter les Unlock, mais la liste d’attente est longue !

4. On a fait un weekend avec plein de jeux de société

Avec Mr Platypus, on joue souvent à deux et on a essayé quand même quelques nouveaux jeux. L’avantage, c’est que c’est ma configuration préférée pour les jeux coopératifs narratifs ou qui ne se jouent qu’une seule fois. Pour les jeux compétitifs, je préfère avoir plusieurs adversaires, ça permet de répartir un peu les affrontements (et les coups bas de Mr Platypus!).

On voit quand même de temps en temps quelques personnes, ce qui nous permet de jouer avec d’autres joueurs. Néanmoins, avec le couvre feu, ce sont des jeux rapides et faciles à expliquer, et ce sont souvent les mêmes jeux. Ils sont très bien mais jouer à des jeux un peu plus “gros” et avec plus de joueurs me manquait un peu.

C’est chose faite étant donné qu’on a accueilli pendant un weekend des amis à la maison (et ce sont des amis qui aiment les jeux de société !). On a bravé le risque du Covid. J’avais un peu peur que bébé Chipmunk soit désorientée, mais tout s’est bien passé. Ca m’a rassurée aussi sur la possibilité de faire des week-ends hors de la maison (quand le Covid sera terminé !), et de trouver un équilibre avec bébé Chipmunk. Ca m’a fait du bien et ça a fait du bien à Mr Platypus.

5. On a accepté d’apprendre à bébé Chipmunk à s’endormir seule

Le sommeil de bébé Chipmunk, c’est toute une histoire

Il y a eu des hauts, il y a eu aussi des bas. Il y a eu des améliorations et des régressions. Celle des 4 mois, lorsque le bébé apprend à s’endormir seule a été terrible pour Mr Platypus et moi. Et jusqu’à ses 7 mois et demi, on n’en était pas sortis. Je l’endormais au sein, ça prenait des heures pour qu’elle s’endorme. Je l’endormais à la poussette pour ses siestes. Ensuite, on a appris à bébé Chipmunk à ne plus associer endormissement avec la tétée mais elle devait tenir notre main. Ou plutôt MA main. Car ça ne marchait souvent pas avec Mr Platypus, elle pleurait de plus belle.

Sauf qu’après plusieurs mois de sommeil de 5-6 heures totalement hachées, je n’y arrivais plus. Je devais être là pour toutes ses siestes, ses tétées et ses nuits. Pendant 7 mois et demi, je n’ai jamais pu laisser bébé Chipmunk plus de 2 heures à une autre personne (et ces occasions se comptaient sur les doigts de la main !). 

Je suis capable de beaucoup de courage pour bébé Chipmunk mais ça commençait à faire trop. J’étais au bout du rouleau. En plus, j’étais désormais seule 3 jours par semaine ! Je pense que personne ne s’est vraiment rendu compte du poids que ça me faisait porter, même pas Mr Platypus. 

Et pourtant, j’ai tenu longtemps car je ne supporte pas d’entendre bébé Chipmunk pleurer. Pendant une semaine, j’ai laissé 3 min (montre en main, tellement c’était dur pour moi) avant d’intervenir. Mais on a quand même dû accepter d’espacer nos interventions à 5 min et ensuite 10 min.

La première nuit a été terrible. Même si, après 5 min et 10 min de pleurs, on l’endormait en lui tenant la main pour être sûrs qu’elle s’endorme. Heureusement, le lendemain, elle était tellement crevée pour les siestes qu’elle s’endormait après 2 min de pleurs. 

Mais maintenant, elle sait s’endormir toute seule et Mr Platypus peut l’endormir aussi. Et c’est un grand soulagement. Fini les multiples réveils nocturnes. Et elle peut dormir aussi un peu plus longtemps que 30 min pendant les siestes. Elle ne fait pas encore des nuits complètes, et je l’endors après une tétée dans ces cas-là, mais c’est quand même une grosse amélioration dans notre vie. J’ai maintenant plus d’énergie pour m’occuper d’elle et je suis aussi plus positive. 

Un petit bonus : je me suis remise à écrire un peu pour le blog

Ecrire des articles prend tellement de temps que j’ai souvent la flemme de me remettre devant mon ordinateur. En outre, j’évite de me mettre devant l’ordinateur quand je m’occupe de bébé Chipmunk donc je dois attendre le soir pour le faire. Et le soir, je suis crevée smile

J’ai parfois l’impression que les journées sont des rouleaux compresseurs où il est difficile de se poser et de réfléchir un peu à la façon dont on mène notre vie. C’est pour cette raison que je suis contente d’avoir commencé à ré-écrire des articles. A défaut d’avoir recommencé à écrire dans mon carnet, je le fais sur le blog. C’est une première étape !

Je reconnais que mes articles seront peut-être plus concis, moins développés dans la réflexion. Mais j’apprends aussi à accepter que tout ne soit pas parfait. Et écrire, c’est pour moi aussi un premier pas dans ma façon de prendre soin de moi smile

J’ai d’autres projets pour la suite de cette année (c’est mon côté un peu ambitieux !) mais je n’ose pas encore les écrire de peur de ne pas les terminer. C’est un peu comme écrire des résolutions et me rendre compte que je n’en n’ai tenu aucune haha.  J’espère néanmoins que je pourrai les lister dans mes articles “Bilan et découvertes du mois” !

En tout cas, c’est un article qui fait du bien à écrire. C’est un exercice que je ne fais pas assez, alors que oui, on prend trop rapidement pour acquises ou on s’habitue trop vite aux choses qui font du bien.

Please follow and like us:

Leave a Reply

Your email address will not be published.